/ equipe

Agilité: l’équipe est un diamant, explorez toutes ses facettes

Pour imaginer, créer, développer un produit digital, on a bien raison de réunir les meilleurs spécialistes dans leurs domaines ! Mais est-ce suffisant ?

L’équipe est vue comme un enchaînement de spécialités. Au commencement, le marketing exprime un besoin puis l’UX designer crée des wireframes, l’UI designer habille, les développeurs développent…

Dans cette succession d’expertises, on cantonne alors les acteurs d’un projet à leur propre domaine d’expertise, mais est-ce le meilleur chemin pour atteindre le produit parfait ?

Contexte : designer seul maître à bord ?

L’article d’un designer m’avait interpellé voici quelque temps. En quelques mots, le designer soutenait qu’il a un rôle précis et que ses choix étaient indiscutables, rejetant des argumentaires comme :

“J’ai montré à ma femme et elle n’a pas aimé le jaune. Ça serait possible en bleu ?”

En soi, c’est vrai chez nous, PagesJaunes, comme dans bien d’autres entreprises de toutes tailles. Le designer est en permanence challengé sur ses choix, de la part du product manager, du product owner (PO), des développeurs et parfois même d’autres designers mettant en cause, sans le vouloir, son expertise.

Quelle est la source de cette remise en question ? Les maquettes graphiques sont présentées trop tard à l’équipe. Cette dernière n’a alors que la présentation finale de la maquette pour partager sa vision.

À ce stade de réalisation, les retours frustrent le designer de même que le développeur et le marketing car :

  1. Le designer sent son travail jugé et dévalorisé
  2. Le développeur voit les entorses aux guidelines et l’absence de solutions natives répondant au besoin
  3. Le marketing avait une vision de la solution mais ce n’est pas celle présentée

Le binôme UX/UI designer doit ainsi faire face à des retours rarement positifs et pas toujours logiques. Pourtant ces retours ne doivent pas tomber dans l’oubli, ils ont chacun leur légitimité et leur prise en compte peut apporter une valeur précieuse au produit final. Aucun corps de métier ne doit imposer sa vision et aucun ne doit se retenir de présenter sa solution.

Chaque idée est une graine, l’équipe la sème puis le designer fait pousser la plante

Le designer ne doit pas assumer seul la création, cela doit être l’idée de tous.


L’atelier d’idéation

Un processus d’équipe

Chez PagesJaunes nous faisons régulièrement des ateliers d’idéation. Que signifie ce terme barbare ? L’idéation est le processus créatif de production, développement, et communication de nouvelles idées.

Pour que l’atelier soit un succès, il existe plusieurs impératifs :

  • définir le périmètre, les limites du problème
  • ne pas arriver avec une solution mais avec un problème
  • réaliser un benchmark des solutions du marché
  • le PO pilote l’atelier avec la vision produit
  • toute l’équipe doit être présente et participer activement
  • à l’issue de l’atelier, la décision validée doit être irréfutable

Pour faire simple c’est un mélange de brainstorm 2.0 et de “focus group”. On l’oublie trop souvent mais on est “tous users” !

L’organisation

Le process est très simple et logique. Voici les étapes :

  • On rassemble tous les acteurs du projet, tous métiers confondus
  • On rappelle le contexte, le périmètre du besoin et on le circonscrit
  • Pendant 30 à 40 minutes, chaque personne réalise un ou plusieurs sketchings solutionnant le besoin
  • Chaque participant expose son sketching au mur (un OS à la fois) et explique sa solution
  • Chacun reçoit 2 gommettes par OS et vote pour les deux sketchings ou fonctionnalités qu’il préfère
  • On analyse en équipe le résultat des votes
    Les designers font la synthèse et réalisent une intention graphique
  • On finit par une phase de validation de 15-20 minutes par le responsable produit ou toute personne ayant le plus d’autorité sur le projet

A la suite de cet atelier les règles fonctionnelles étant déjà recensées et vues entre PO et marketing, le PO peut alors commencer à écrire la ou les “user story” correspondantes et les développeurs peuvent se mettre à l’oeuvre. Tout ça en seulement une demi-journée !

La phase de validation

Chez PagesJaunes, il est difficile pour le responsable produit de se dégager une matinée entière pour participer à l’atelier d’un seul projet . Le responsable produit n’est donc a priori pas présent durant l’atelier, à l’exception de la dernière étape. En revanche, il n’y a aucune contre-indication à sa participation.

Si des ajustements sont à faire il est encore temps!

Le responsable produit, garant de la vision du produit/business, est néanmoins présent au dernier moment pour une présentation des intentions graphiques. Il va alors donner ses retours et passer à l’étape UI si les intentions se sont avérées concluantes ou si une nouvelle session est nécessaire. Si c’est le cas, ce n’est pas un échec! Cet atelier aura été pour chacun un vecteur pour faire mûrir une première idée. De plus, le seul argument pour un “no go” est que la ou les solutions retenues ne répondent pas au besoin identifié à la base.

Je ne sais pas dessiner !

Au départ je me suis dit : “Il y a des designers dans le groupe je n’ai aucune chance”. Aucune chance de quoi en fait? Ne pas pouvoir présenter son idée? Ne pas savoir tracer des lignes? Ne pas être créatif?

Lorsque les idées sont au centre, la forme s’efface pour laisser place au fond

Le but n’est pas de faire le plus beau dessin mais d’avoir la meilleure solution. Cela n’est réservé ni à un designer, ni à un UX, ni à une forte personnalité qui tenterait d’asseoir sa vision.


Cas pratique

Contexte

Dans notre dernier cas d’étude nous devions créer une toute nouvelle page de compte utilisateur. Nous nous intéresserons ici à l’interface sur Android.

old_account

Nous avions identifié au préalable plusieurs problèmes avec cette page :

  • Trop peu d’informations sont restituées
  • La modification des informations utilisateurs est impossible
  • L’ajout de nouvelles rubriques est difficile
  • L’interface ne suit pas les guidelines Material Design

A présent que les problèmes ont été recensés, on peut lancer l’atelier d’idéation.

Sketching

Lors de cette session, 7 sketchings ont été produits. Seuls deux seront présentés ici.

Le classique

Le premier sketching est un melting-pot des 5 autres de la session. Il a l’avantage de présenter une solution connue des utilisateurs, simple à designer et à implémenter.

sketching-classique

La solution ci-dessus est celle d’un de nos designers. Il avait fait un benchmark des solutions existantes sur le marché et fait un compte rendu les présentant à l’équipe.

Avec une telle solution, nous sommes assurés de respecter pleinement les réflexes utilisateurs. De plus, elle répond à tous les problèmes identifiés au préalable.
Si nous voulons être sûrs de notre choix, cette solution est sans doute la meilleure.

L’innovant

A présent, voici un deuxième sketching présenté au cours de cet atelier.

sketching_innovant

L’histoire de ce sketching plébiscité par les membres de l’équipe est intéressante. La personne qui l’a réalisé est une product manager et utilisatrice d’iOS. Sa réaction aux vues de nos créations a été surprenante.

Je n’y connais pas grand chose en Android mais voilà ce que j’ai fait… je crois que je suis hors sujet :(

Et pourtant, cette solution est parfaite! Elle répond aux besoins identifiés, elle respecte les guidelines tout en préservant les réflexes utilisateurs. Enfin, elle présente une véritable identité ce qui est rarement le cas pour ce genre de page, qui est rappelons-le le lien le plus intime entre l’application et son utilisateur.

Interface finale

Pour réaliser le résultat final, nous avons compilé la solution principale avec d’autres solutions de l’équipe. Par exemple nous avons ajouté un Floating Action Button (FAB) ou une Collapsing Toolbar. Quelques transitions plus tard, voici le résultat :

Avec cette deuxième solution tous les problèmes de base ont été réglés :

  • Les guidelines Material Design sont respectées
  • L’interface est claire et facile à lire
  • Toutes les informations utilisateurs sont restituées en cliquant sur le FAB
  • Nous pouvons à présent ajouter beaucoup plus d’entrées tout en simplifiant le design et le développement
  • Chaque entrée de l’interface mène à une page indépendante dédiée au besoin

Bilan de l’idéation

Le positif

Cet atelier, au-delà de créer un nouveau produit, est une expérience qui rapproche l’équipe autour d’échanges sur le produit qui les passionne. Des corps de métier qui n’ont pas l’habitude de travailler ensemble découvrent alors différents points de vues, contraintes et manières de raisonner. L’équipe en sort grandie sur le long terme.

L’équipe doit aimer ce qu’elle a créé avant de le faire aimer aux autres

Sans le concours de notre Product Manager à cet atelier, qui n’est ni designeuse, ni utilisatrice Android nous n’aurions pas eu cette interface dynamique et simple.

Nous avons ainsi découvert une superbe nouvelle facette du diamant qu’est notre équipe.

Les axes d’améliorations

Cet atelier n’est pas exempt d’erreurs. La plus petite entorse aux règles conduit inexorablement à retourner dans nos anciens travers, à savoir l’indécision.

Nous n’avions pas tranché la question de la couleur de fond de la Toolbar. Quelle atmosphère donner à cette page ? Est-ce que l’on peut se permettre d’être plus punchy?

Bon, ce n’est pas grave on pourra voir ça plus tard…

Et bien non, plus tard ce n’est plus l’idéation.

Il faut trancher dans l’instant, quitte à revenir dessus dans une future version. Combien de versions les designers ont dû produire à posteriori pour chercher la couleur ? 7 ! On a eu le vert d’eau, le bleu givré, le gris perle, le bleu ciel, le noir, le cuisse de nymphe, le jaune PagesJaunes. Nous avons donc logiquement opté pour… du blanc.

Pour une seule question laissée de côté, nous avons perdu près de 2 jours en propositions alors que l’atelier n’a duré qu’une demi-journée.

Il vaut mieux être plus itératif en sortant une première version et en prenant en compte les retours dans une version ultérieure plutôt que de rechercher le produit parfait dès la première version.


Conclusion

L’atelier d’idéation est un moyen permettant à tous les membres d’une équipe de s’exprimer, de présenter des solutions empreintes de leurs personnalités et de leurs sensibilités. Personne n’est à l’abri d’une bonne idée, il faut juste savoir l’écouter et oser itérer sur plusieurs versions.

Je finirai par une citation de l’équipe de Slack à propos de leur application :

Nous avons découvert qu’en retirant des processus le temps de démarrage est moindre. Qui l’eut cru? Moins c’est plus. Ou du moins, moins est plus rapide. Ou cela devrait être moindre? Quoiqu’il en soit : c’est mieux

Nous savons chez PagesJaunes à quel point il est important de rechercher de nouvelles techniques de création, de nouvelles interfaces, de nouvelles technologies à intégrer… Une équipe ouverte et prête à sortir de sa zone de confort est l’élément clef pour sans cesse s’améliorer.

Merci pour votre lecture!